Get Adobe Flash player
Annonces

LE CONTRE JOUR

Principe bien connu des photographes, le « contre-jour  » est le fait de se retrouver face ? une forte luminosit? ( g?n?r? par l’arri?re plan ), sans pouvoir r?gler l’exposition de fa?on ? avoir le premier plan et un arri?re plan correctement expos? en m?me temps, en raison d’une plage dynamique trop large pour capter ? la fois l’image dans les hautes luminosit? et dans les faibles luminosit? ( contrairement ? l??il humain, ou un contre jour visible ? l??il nu est extr?mement rare ).

Soit le premier plan est correctement expos? et l’arri?re plan est « sur-expos? » ( rarement utilis? en cin?ma ), soit le premier plan est compl?tement sous-expos? ( on ne distingue qu’une silhouette noire ) et l’arri?re plan correctement expos?.

?AI?AI

Dans A.I.Intelligence artificielle ( S.Spielberg, 2001 ), l’enfant robot est présenté à contre jour pour sa première apparition, le point n’étant également pas fait, l’effet à l’écran représente plus un extra-terrestre ( qu’on retrouvera plus tard dans le film ) qu’un humain…

Plus tard dans le film lorsque l’enfant robot tombe dans l’océan, il est à nouveau montré à contre-jour ( afin de ne pas montrer son visage, pour renforcer une volonté de  » déshumanisation  » ? ).

Rencontres du 3eme Type Rencontres du 3eme Type

Autre film de S. Spielberg, RENCONTRES DU 3EME TYPE ( Spielberg, 1977 ), le recours au « contre-jour » lors de la sc?ne final avec les extra-terrestres permet de maintenir le suspense sur leur apparence physique, c’est aussi un proc?d? ?conomique car il ?vite d’avoir ? maquiller des dizaines d’acteur au risque d’avoir un effet compl?tement rat? si ce maquillage n’est pas suffisamment r?aliste.

Rencontres du 3eme Type

Ce principe est le m?me que ce soit en argentique ou num?rique. Il s’agit d’une volont? de r?alisation, car pour exposer de fa?on correcte les deux plans le chef op?rateur peut avoir recours ? plusieurs solutions, comme ?clairer ? l’aide de projecteurs ou r?flecteurs le sujet afin de le rendre aussi lumineux que l’arri?re plan, ou bien filtrer l’arri?re plan de fa?on ? diminuer la luminosit? de celui-ci, les deux plans seraient ainsi homog?nes et l’exposition correcte sur toute l’image.

Ce choix de mettre dans l’ombre un sujet, est souvent une volonté de  » ne pas montrer « au spectateur l’identité d’un personnage, tout en lui montrant l’action que celui-ci accompli. C’est ainsi que le tueur est montr? ? contre jour, dans la sc?ne de la douche de PSYCHOSE ( Hitchcock, 1961 ), ne laissant apparaitre qu’une silhouette de femme sans que l’on puisse voir son visage.

PSYCHOSE PSYCHOSE

La scène du meurtre de la douche dans PSYCHOSE ( Hitchcock, 1961 ), l’assassin est à contre-jour, masquant de fait son identité.

?

Comment réussir un contre-jour :

Cet effet n’est pas l’un des plus complexe à mettre en oeuvre, le véritable casse tête étant plutôt d’éviter les contre-jour en ajustant l’éclairage et les filtres afin d’arriver à un éclairage homogène ( et donc une visibilité dans les hautes et les basses lumières ) sans avoir de zone ni sur-exposé ni sous-exposé.

Depuis l’arrivé des appareils numériques un type de photographie appelé « HDR » ( High Dynamic Range ) permet d’avoir une image ( irréaliste en photo et cinéma) compilée avec plusieurs photos d’exposition différentes.

En extérieur, il faut un ciel bien dégagé et bien bleu ( car fortement lumineux ), pas besoin de filmer directement dans l’axe du soleil ( dangereux ), mais choisir un horaire ou le soleil n’est pas à son zénith ( 12-14H ) mais plutôt rasant ( un soleil couchant / levant ), réglé la luminosité de l’appareil sur le ciel et non sur le sujet film? en premier plan ( celui-ci sera sous expos? automatiquement).

En intérieur, si la source lumineuse est une fenêtre, se mettre donc dans l’axe de celle-ci, réglé la luminosité de l’appareil sur l »extérieur de la fenêtre ( le sujet filmé en 1er plan sera donc sous exposé et donc noir à l’image ) .

En savoir plus :

La photo HDR