Get Adobe Flash player
Annonces

LA LOI DES 180 ° ET DES 30 °

Il existe deux principes pour toute réalisation (film/reportage/émission/retransmission sportive) que tous les réalisateurs respectent : il s’agit de la loi des 180 ° et de celle des 30 °.

LA LOI DES 180 ° :

C’est un principe général de prise de vue. Il faut imaginer que la scène ou l’action qui se déroule, correspond à un cercle et une ligne divise cette scène en deux. La camera peut circuler uniquement d’un seul coté de ce cercle et ne peut franchir ce cercle sous peine de perdre le spectateur qui ne comprendrait plus ce qui se passe à l’écran.

Loi des 180 degrés

Loi des 180 degrés

Ce principe des 180° est surtout utilisé pour les retransmissions sportives (match de football, rugby). Le réalisateur place l’ensemble de ses caméras d’un seul coté, ainsi l’équipe à droite de l’image se dirige vers les buts de l’équipe de gauche et celle situé à gauche se dirige vers les buts à droite de l’image. Si la règle n’est pas respectée, on a l’impression que les joueurs vont vers le mauvais coté (le spectateur serait perdu).

 

Loi des 180 degrés

Loi des 180 degrés

C’est le principe même du « champ contre-champ » : lorsque deux acteurs se parlent face à face ou lors d’une scène avec un duel (western). Ce principe n’est valable bien sûr que dans le cadre d’un « cut » entre deux plans. Un mouvement de caméra (travelling rotatif, déplacement au steady-cam) qui nous emmènerait d’un coté puis de l’autre est tout à fait correct à l’image car le mouvement est complet et le spectateur est donc guidé visuellement lors du déplacement. C’est ce mouvement qui permet au réalisateur de basculer d’un coté de l’autre d’une scène de la façon la plus « simple » visuellement et la plus compréhensible.

Cependant comme toute  » règle  » celle-ci peut-être transgressée, l’on dit d’ailleurs qu’il y a une  » transgression des 180° « .

Citizen Kane

Citizen Kane, transgression des 180°

Citizen Kane

Citizen Kane, transgression des 180°

Une « transgression des 180° » peut être utilisée par le réalisateur pour montrer un renversement dans la situation, elle peut donner également une sensation de malaise (le spectateur est perdu l’espace d’un instant et doit retrouver ses repères visuels). Cela reste une transgression assez rare car l’effet est difficilement contrôlable de même que son résultat sur la perception qu’en aura le spectateur.

LA LOI DES 30 ° :

La loi des 30° est complémentaire au principe annoncé auparavant. Il s’agit de respecter un espace de 30° entre deux axes de caméra lors de la transition d’un plan à l’autre (cut). Si cet écart n’est pas respecté à l’écran, le spectateur aura plus l’impression que l’image a « sauté » entre les deux plans.

La transition peut se faire dans le même axe mais avec un changement de focale ou d’échelle de plan on parlera alors de raccord dans l’axe ( zoom sur un objet en gardant le même point de vue ).

Loi des 180 degrés

Loi des 180 degrés

Dans le schéma ci dessus, l’angle 1 étant l’angle de départ, la transition vers l’angle 3 sera un franchissement de l’axe des 180° (si la scène était définie comme telle), l’image à l’écran sera donc inversée, on passera de la droite du personnage à la gauche de ce même personnage.

Si l’on passe de l’angle 1 à l’angle 4, l’écart sera trop faible (inférieur à 30°) et le spectateur aura une sensation de « saut » à l’image, mais cette sensation peut être diminuée si il y a un changement d’échelle de plan ou de focale entre les deux plans.

Le passage de l’angle 1 à l’angle 2 étant largement supérieur aux 30 ° (et même 45°) la transition entre les deux plans est bonne.

Comme toute règle et tout principe en cinéma celui-ci a aussi ses limites et de même que la loi des 180°, il est souvent transgressé pour de multiples raisons (changement de situation brutale, volonté de choquer le spectateur, retournement de situation …) et ce afin de soutenir la vision du réalisateur.